^

PROBLÈME ADRESSÉ

Les normes encadrant la construction des bâtiments et la protection contre les incendies sont en constante évolution. Pour empêcher la propagation d’un incendie, les séparations coupe-feu et les portes coupe-feu sont employées presque partout dans les immeubles à logements, les résidences pour personnes âgées, les hôpitaux, les institutions, les hôtels, les édifices commerciaux, les salles de divertissement et autres endroits publics. Ces éléments sont conçus pour cloisonner l’environnement et protéger les occupants en leur donnant plus de temps pour fuir les lieux en cas d’incendie. Sur le marché, vous trouverez des portes coupe-feu qui peuvent résister au feu durant 20, 45, 60 et même 90 minutes. La présente invention vise à maximiser la résistance aux impacts et la tenue au feu des portes coupe-feu en minimisant le coût de revient.

TECHNOLOGIE

L’invention consiste en deux types de béton réfractaires, résistant à 1000 °C et préservant 35-75% de résistance résiduelle suite à la trempe à l’eau froide simulant l’arrosage de l’incendie. Ces deux bétons peuvent être façonnés avec des outils conçus pour le bois.
Béton Réfractaire Ultra-Léger (BRUL)
Ce premier type de béton a été conçu pour servir de noyau aux portes coupe-feu :
Ultra-Léger (500-750 kg/m3 ), il a une résistance à la compression comprise entre 3 et 6 MPa.

Béton Réfractaire Ultra-Léger Fibré Haute Résistance (BRUL.FHR)
Le second type de béton a été conçu pour servir de battant aux portes coupe-feu :
Ultra-Léger (1200 et 1350 kg/m3) il a une résistance à la compression comprise entre 24 et 30 MPa.

AVANTAGES

- Réfractaire : protection contre l’incendie à 1000 °C pendant 90 minutes.
- Performant : plus performant que les bétons concurrents.
- Économique : moins cher que les bétons concurrents.
- Écologique : matériau écologique qui utilise des matériaux recyclés (LEED), non toxiques, sans COV et un procédé de fabrication peu énergivore.
- Résistance aux moisissures et aux produits chimiques (tels que les acides et sulfates).
- Propriétés isolantes et acoustiques.
- Tenue au feu : résistance résiduelle après l’arrosage d’un incendie 2,5 fois plus élevée que les matériaux compétiteurs (35-75% de résistance résiduelle).
- Excellente maniabilité : facilitant le remplissage des moules.
- Prise rapide : permettant un démoulage en moins de 24h (résistance au très jeune âge).
- Excellente tenue au collage et au façonnage : avec des outils à bois conventionnels (coupage, rectifiage, perçage, vissage, clouage).
- Résistance aux impacts (ex : slam test 500 000 cycles).
- Simplicité du procédé et réduction des coûts de fabrication.
- Ultra léger :                                         BRUL                         BRUL.FHR
                                                                  500-750 kg/m3        1200-1350 kg/m3
- Résistance à la compression :     3-6 MPa                     24-30 MPa
- Résistance à l’arrachement d’une vis :                        700 lbs (3.11 kN)
(700 lbs réponds à l’exigence de l’organisme Window and Door Manufacturers Association (norme WDMA TM10)).

APPLICATIONS

- Portes et cloisons coupe-feu
- Matériaux de construction résistants au feu : usage résidentiel/commercial/industriel

STATUT DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

Dépôt d’une demande provisoire US 62/675.839
Licences d’exploitation disponibles.

CE QUE NOUS RECHERCHONS

CONTACT TRANSFERTECH SHERBROOKE

Josianne Vigneault, consultante – développement des affaires et valorisation
j.vigneault@transfertech.ca
cellulaire : 819 679-5316
www.transfertech.ca

PREUVE DE CONCEPT

Des portes ont été manufacturées selon la configuration ci-dessus pour évaluer :
- Tenue au feu (normes UL 10B, UBC 7-2, ASTM E2074, NFPA 252) : trempe à l’eau froide après un chauffage de 90 minutes à 1000 °C.
- L’invention surpasse les produits actuellement sur le marché.
- Résistance à la fatigue lors de cycles d’ouverture et de fermeture d’une porte (norme WDMA TM7) : slam-test 500 000 cycles complété avec succès, slam-test 1 000 000 cycles à faire pour être classé « Extra Heavy Duty ».

Procédé simplifié, équipements conventionnels

La méthode de production très simple qui repose sur l’utilisation d’équipements usuels de production des bétons conventionnels. Le procédé de production ne requiert aucun traitement thermique à l’autoclave ou à haute température (consommation énergétique très faible).